DU BITUME AVEC UNE PLUME

Pendant que la banlieue est continuellement la scène de violences multiples : provocations policières, contrôles au faciès, émeutes, bavures, islamophobie, racisme politiques et intellectuels de gauche comme de droite dénigrent toute parole et toute pensée émanant des quartiers. D’un côté, on crie à la racaille et appelle à plus de répression ; de l’autre, on victimise et brode sans cesse sur le manque de politisation et de parole des jeunes : ainsi, quand les cités s’enflamment, il ne s’agit pas d’une réaction politique, mais “le fait d’éléments incontrôlés”, ” une envie irrépressible de posséder les mêmes biens que les enfants de nantis”.
Racailles ou victimes blessées : deux façons de censurer une parole, de nier une réalité politique. Et les médias dans leur ensemble contribuent à murer les quartiers dans l’isolement et à les séparer du reste de la société. Le bitume avec une plume est le témoignage d’un “jeune des banlieues”, comme il est de bon ton de les nommer. Tout au long de ce récit, Skalpel raconte son quotidien : ses ami-e-s, ses colères, ses angoisses, son rapport au monde du travail (et sa difficulté à en trouver), à la répression toujours présente, à la violence des quartiers…
Son écriture est à l’image de sa pensée : radicale, sans afféterie inutile, crue, sans concession. Mais, à travers le récit d’une vie qui se déplie sous nos yeux de page en page, surgit une parole qu’on n’a que rarement l’habitude d’entendre, et s’élabore une pensée forte, et une analyse politique de notre société d’une rare justesse.

Skalpel, de son vrai nom Emiliano Fernandez, Skalpel (32 ans) vit dans le 93, à Saint-Denis. Il est l’un des rappeurs phares de la scène rap militante indépendante. Il se produit sur scène sous son nom, ou encore sous le groupe Première ligne (avec E One & Akye, autres personnalités du rap hardcore) du label BBoyKonsian. Il vient du mythique groupe de rap La K-bine, de Aulnay-sous-Bois (cité des 3000). Dans leurs textes, Skalpel et ses ami-e-s se positionnent contre la politique institutionnelle, le néo-colonialisme, la globalisation de l’économie libérale capitaliste, la société de consommation, les violences policières, le racisme, le fascisme, le contrôle des médias, la répression des mouvements sociaux etc. Ils défendent l’insurrectionnalisme, l’internationalisme et se rapprochent des mouvements révolutionnaires en général.
De nombreux CD. A publié deux recueils de nouvelles : Fables de la mélancolie (éditions BBoyKonsian – 2012) et À couteaux tirés (livre + CD, Syllepse, 2013).

Paru en Mai 2014
ISBN: 978-2-84761-769-6
Editions Al Dante

 

produit-904

Advertisements

FABLES DE LA MELANCOLIE ///

Recueil de nouvelles autobiographiques et fantasmées, souvenirs mélancoliques, thérapie par l’écriture, histoires de banlieues, anecdotes introspectives, voyage dans l’intime, ode aux larmes, déversement de haine, récit nombriliste, fables sans morales, voyeurisme personnel, auto-flagellation sous forme de contes, atténuation d’une culpabilité héritée, vécue esthétisée, 93 idéalisé, traumatismes racontés, défouloir verbal, « JE » placé sur un piédestal, expérience solitaire et égoïste, quartiers populaires sacralisés… A vous de choisir, ou pas ! Le premier livre de Skalpel, « Fables de la mélancolie » est dispo !

Skalpel sort son premier disque en 1999, un maxi vinyle de son groupe La K-Bine qui tire son nom d’une cabine téléphonique de la cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois (93) où il grandit et passe l’essentiel de sa vie. Fils d’immigrés politiques uruguayens, la vie et l’oeuvre de Skalpel constituent un noeud sans précédent de luttes et d’histoire politique. Il devient ainsi le principal artisan d’un réseau dense liant une scène Rap alternative et militante inédite. En 2010, il co-réalise le livre “2030, nouvelles d’un monde qui tombe” dans lequel il publie une nouvelle.

Passionné de lecture depuis toujours c’est à la fois un accomplissement et le début d’une importante activité consacrée à la littérature.

“Fables de la mélancolie”:

01 * J’écris

02 * Ma cité

03 * Une envie de meurtre

04 * Mes lettres

05 * Duel à la boulangerie

06 * Rêves

07 * El pato, preso N°4.2.4 (Fragment d’une vie)

08 * R.E.R B

09 * Dalle de chacal

10 * La légende

11 * Mehdi Montana

12 * Campamentos

13 * J’ai mal

14 * Intermède pour elle

15 * Paris, un soir de janvier

16 * Conclusion

 

 

 

“Fables de la mélancolie” par Skalpel

210 pages – 10,5 x 16 cm – 8 euros

ISBN 978-2-9538046-2-1

Collection Béton arméE

Editions BBoyKonsian